Devenir notre partenaire Créez votre emploi avec nous Votre avis sur nous
LE BURUNDI
 
 
 
 
Présidence de la République du Burundi
Assemblée Nationale
Sénat
Ministères
Corps diplomatique et Consulaire
Mairie de Bujumbura
Produits et Services des autres provinces
Entreprises publiques
Entreprises para - publiques
Adduction d’eau
Agences de Presse
Agencement et Décoration
Agences de publicité & communication
Agences de voyage aérien
Alarme, Surveillance & Sécurité
Alimentations
Ameublement et Mobilier
Architecture & Urbanisme
Banques
Bars & Bistrots
Batiments & Travaux publics
Batteries & Piles
Bijouteries et Joailleries
Boîtes de nuit
Boucheries
Boulangerie et Patisseries
Bureautique
Bureaux d’études et d’ingénieurie
Bureaux de change
Cabinets d'audit
Cabinets d'avocat
Cabinets médicaux
Cafés et Cybers Internet
Centre de formation
Centres optiques
Chaussures et accessoires
Climatisation
Club de danseurs
Club de science
Club de sport
Conférences, Séminaires, Atéliers
Commissionnaires
Compagnies aériennes
Compagnies d’Assurance
Cordonneries
Corps diplomatique et Consulaires
Courrier
Couture
Crédits & Finance
Ecoles maternelles
Ecoles primaires et secondaires
Electricité
Elevage & Produits
Fleuristes
Garrages
Grands magasins
Graphistes
Groupes électrogènes
Guides touristiques
Hôtels - Restaurants
Hôpitaux & Cliniques
Hydrocarbure & Distribution
Hydrocarbure & Stations services
Imprimeries
Incendies
Informatique & Maintenance
Informatique & Réseaux
Informatique, TIC et Web
Institutions de Microfinance
Internet & Fournisseurs
Laboratoires
Librairies & Papeteries
Magasins d’habillement
Maisons à vendre
Maisons de passage
Maisons à louer
Massage
Matélas
Matériaux de construction
Ménuiseries
Nettoyage à sec
Nettoyage des voitures
Organisation des événements
Ouvrages d'art
Parcelles & terrains à vendre
Peinture
Pharmacies
Piscines
Plomberies et Salubrité
Pneumatique
Pompes funèbres
Quincailleries
Radios & Communication
Recouvrements commerciaux
Restaurants
Sociétés d’Import-Export
Studios photos
Téléphonie mobile
Télévisions
Transfert d'argent
Transports internationaux
Transports maritimes
Transports routiers
Universités
Veterinaires et Produits
Voitures à louer
Voitures à vendre

Musique Burundaise

Etat des lieux de l’industrie de la musique au Burundi

Le paysage musical burundais est rengorgé de talents dotés d’une créativité exceptionnelle inspirée par la diversité culturelle qu’offre ses 17 provinces et par l’influence des pays de la sous région tels que le Congo, le Rwanda l’Ouganda et la Tanzanie. Cependant, pire encore qu’ailleurs ces artistes sont confrontés à des problèmes majeurs tel que la formation, l’enregistrement, le piratage, la promotion et la diffusion de leurs spectacles.

Khadja NIN

Khadja Nin est née le 27 juin 1959 au Burundi. Son père est diplomate. Cadette d’une famille de huit enfants, elle pratique très tôt le chant et la musique comme la plupart d’entre eux. Elle grandit à Bujumbura où elle devient dès l’âge de sept ans une des principales voix de la chorale de son école et de la cathédrale de la ville.

Elle monte son premier vrai groupe en 1973 avant de partir étudier à Kinshasa (Zaïre) en 1975. Après un mariage en 1978, elle s’installe définitivement en Belgique en 1980 avec son fils de deux ans et son mari. Ce dernier décède peu de temps après. Après quelques emplois de choriste et de figuration, elle rencontre son producteur, le guitariste Nicolas Fiszman en 1985. Avec lui, elle écrit une vingtaine de titres. Après avoir signé en 1991 avec BMG, un premier album voit le jour en 1992.

Entièrement en swahili (principale langue parlée en Afrique de l’est), ces douze premiers titres mêlent avec mélancolie des thèmes brésiliens, afro-cubains et africains ainsi qu’un peu de rock avec le titre "Mulofa". Khadja Nin décrit elle-même sa musique comme de "la musique ni blanche ni noire, mais café au lait".

En 1994, sort son deuxième album "Ya Pili", qui justement signifie "Le second". Plus encore que le premier, il mélange pop occidentale et rythmes africains et afro-cubains. Les textes sont toujours en swahili, excepté un en anglais et un en français. Dans ce deuxième album, on trouve le titre "Sambolera Mayi Son" qui deux ans plus tard, lui ouvrira les portes du succès. Cette chanson qui évoque une mère contant le monde à son enfant, illustre bien les préoccupations de Khadja Nin face à l’état du monde, thème très présent dans ses textes.

En 1996, "Sambolera" est consacré tube de l’été par la chaîne de télévision française TF1 qui diffuse plusieurs fois par jour le clip. Les ventes explosent, et le troisième album sorti dans la foulée avec onze titres anciens et nouveaux, est double Disque d’or deux mois après le début de la campagne de promotion (200.000 albums vendus). Khadja Nin considère "comme une vraie chance pour un artiste africain ce choix de TF1".

Sur la pente ascendante, Khadja sort un nouvel album en octobre 98 intitulé "Ya…" (De vous à moi). Elle y chante en swahili mais aussi en kirundi, langue parlée dans son pays d’origine, et aborde des sujets qui lui tiennent à cœur, les enfants de la rue, les situations de guerre, la lutte contre les inégalités. Elle signe là un vibrant hommage à Mandela en même temps qu’une chanson sur la condition de mère, "Mama", sortie en simple et filmée pour le besoin d’un clip par la grande comédienne Jeanne Moreau.

En 1999, Khadja Nin se produit en première partie de Sting lors d’une série de concerts à New York. Elle est également accompagnée de Cheb Mami également invité par la star anglaise. Le trio se produite le 10 janvier 2000 sur la scène parisienne de Bercy.

Désormais, la chanteuse vit à Monaco. Après des tentatives avortées de retourner vivre dans son pays, elle espère toujours que ce jour arrive

Jean-Christophe MATATA

(Auteur-Compositeur-Interprète-Producteur)

Né à Bujumbura à l’Indépendance de son pays, le Burundi, Jean-Christophe MATATA grandit dans la musique et la danse des quartiers de cette ville où Dieu passe toutes ses nuits. Il fait ses premiers pas dans la musique à 16 ans et réussit à s’imposer devant le public par ses propres compositions.

De 1979 à 1983, il sortira avec l’Orchestre MIHIGO des Grands Lacs des tubes tels que AMASO AKUNDA, WEWE WAMPAYE UBUZIMA, GARUKA WIBUKE et autres MWOMPANURA IKI ?...

En 1984, il rejoint le Groupe AFRICA NIL BAND avec lequel il partira, en 1987, à la découverte du Rwanda, le Pays qui fera de lui une Star incontestée de la Chanson Rwando-Burundaise. Il s’y installe et sort son 1er Album AMASO AKUNDA, en Avril 1987 ;

Puis suivront :

IHORERE NTUSARARE, en Aoùt 1987 ; UMPORA IKI ?, en Décembre 1987 ; MURANTUNGA, en Décembre 1988.

Le 5è, N’INYAGASAMBU RIRAREMA, sortira en Janvier 1990 à Bujumbura ( BURUNDI ). Ce dernier lui vaudra le Titre de Chanteur N°1 du Burundi suite à un Sondage réalisé auprès d’un large public par le Journal BONEKA ( Paris- FRANCE ). Installé en Belgique depuis 1991, plusieurs manifestations bénéficieront de sa participation bénévole tant en Europe, en Afrique qu’au Canada.

En Janvier 1993, il sort un CD Maxi dans lequel il reprend son hit AMASO AKUNDA. Puis en Janvier 1997 sort NYARANJA, un Album porteur de messages de Paix pour le Rwanda et le Burundi à tavers les Titres : HUTUS-TUTSIS NOUS SOMMES TOUS DES FRERES , NTUNTUMEYO et V-IBUZIMU UJE IBUNTU. Il sera suivi de OH LA LA avec le Groupe ZAM ZAM, album dans lequel il fera ses premières expériences Zouk. En 1999, à la demande générale de ses nombreux fans, il ressort tous ses plus gros succès, ainsi naît la Compil The BEST OF JC.M( Volume 1 ). A signaler au passage une Tournée en Ouganda, en 1995, qui est restée gravée dans la mémoire des Ougandais. Il sera la Super Vedette du FESPAD ( Festival Panafricain de la Danse pour la Paix ) en 1998 à Kigali au Rwanda avant de se lancer à la conquête du Canada en se produisant à Toronto, Montréal et Québec City avec le Groupe COOL STUFF de Aron TOUNGA, son arrangeur fétiche.

Puis, ce sera le retour au bercail, à Bruxelles, dans son Laboratoire, le JC.M SOUND STUDIO, pour réaliser son dernier Opus 99%ZOUK qui est déjà un énorme succès auprès des ZOUKEUSES et des ZOUKEURS. Son retour au Pays, après 10 longues années d’abscence, fut marqué par son titre encore inédit, BIRAPANZE ( Je deviens Fou ), et la tendresse lui témoignée par SON PUBLIC lui fit couler une Grosse Larme de Bonheur : " celui de se retrouver encore une fois chez soi ". Grand Combattant pour la Paix, la Vraie Paix, il fut reçu par le Maire de la Ville de Bujumbura lui-même et en signe de reconnaissance de ses nombreux messages de Paix, à travers ses Chansons,ce dernier lui offrit le Drapeau National ( aujourd’hui bien accroché sur les murs de sa chambre ) et celui de l’Unité Nationale ( que l’on voit dans son Studio à Bruxelles ).

Jean-Christophe MATATA vous rappelle tous qu’il tient ses Promesses : " JE RESTERAI POUR TOUS MES FANS UNE PRESENCE DANS L’ABSCENCE ET UNE PAROLE DANS LE SILENCE ".

Sybille CISHAHAYO

De ses yeux doux et de son tendre sourire cette jeune et gracieuse burundaise chante l’amour, la vie, la beauté, la paix, la lutte contre le SIDA et les combats de la femme africaine ..

Sur des mélodies traditionnelles empruntes de rap et de rythmes modernes comme le zouk, elle interpelle ses amies africaines en leur rappelant la place primordiale de la femme dans le développement et le bien-être de l’Afrique.

Commencée timidement au sein du groupe « Kawa’s », en 2001, sa carrière de chanteuse a rapidement pris de l’essor. Actuellement Kazuba représente la jeunesse active montante du Burundi au point où elle est la représentante légale adjointe de Menya Media.

Africanova : l’art burundais honoré à Ottawa

Un nouveau pacte a été scellé entre l’artiste-musicien burundais Africanova et ses fans d’Ottawa. Environ 500 résidents de la région de la capitale nationale originaires du Burundi ont salué le retour sur scène de cet artiste, un des icônes de la chanson burundaise. la salle des spectacles du Centre Bronson, dans le Chinatown, a vibré au rythme de la musique burundaise. Né Antoine-Marie, Africanova y a livré son tout premier spectacle, inaugurant son retour sur scène après un temps mort de quelque quatre ans. La salle était arc-en-ciel. Les fans de toutes les races n’ont eu qu’un dénominateur commun : cette musique riche et variée.

Africanova a débuté sa carrière en 1970. Il a pratiquement sillonné toute l’Afrique de l’Est, qui a adopté sa musique avant d’atterrir en 1993 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pays d’Afrique de l’Ouest, d’où il a pris son départ vers le Canada.

« Je m’étais donné ce petit temps de repos pour installer ma famille », a-t-il expliqué. Il est maintenant revenu sur scène. Pour ses nombreux fans, le spectacle a été « un pari gagné », car « l’artiste a pu, trois heures durant, tenir la salle en haleine », affirme Safari, qui faisait partie des spectateurs.

La communion était donc parfaite. La salle a chanté et dansé avec l’artiste accompagné, pour la circonstance, par un orchestre métissé tenu par un Canadien d’origine sénégalaise.

Africanova est auteur de six albums enregistrés en Afrique et en Europe. En 2002, il avait figuré sur la liste des nominés du gala panafricain Kora, le prestigieux gala musical organisé chaque année en Afrique du Sud. La soirée burundaise a été également colorée par la prestation de Ishaka, le ballet burundais avec sa danse acrobatique accompagnée de chants, rythme, et d’expressions corporelles. Ces dames et demoiselles ont présenté au public, comme lors du Festival franco-ontarien, des chorégraphies inédites dans lesquelles l’élégance et la souplesse ont rappelé la vie rurale à la burundaise.

 

La Chine va octroyer 26,3 millions de dollars au Burundi(samedi 23 août 2014)
Vers la révision du code des investissements au Burundi(samedi 23 août 2014)
Le Parlement burundais adopte un projet de loi contre la traite des personnes(jeudi 21 août 2014)
Les médiathèques en kit de BSF enthousiasment les populations réfugiées du Burundi(jeudi 21 août 2014)
Les défis à relever pour le peuple Batwa du Burundi (jeudi 21 août 2014)
Bujumbura, ville répondant aux standards internationaux d’ici 2045(mercredi 20 août 2014)
Affaire Mbonimpa : l’Aprodh demande l’intervention de la CNIDH(lundi 18 août 2014)
Le parti au pouvoir défend ses jeunes Imbonerakure(lundi 18 août 2014)

Ici le portail de référence LEBURUNDI.NET vous tient informés sur les éléctions de 2010, Entrez



 

 
Téléchargement
 
Vidéos & Clip
 
Connectez - Vous
Username:
Password:
 
 
 
 

 
E-BURUNDI: C'est le BURUNDI en ligne, à travers tous les sites Web dont le contenu se rapporte sur le Burundi

 
Aller sur le site Web de la FVS-AMADE BURUNDI
Aller sur le site Web de l'ong ERB
Aller sur le site Web du Ministère des Finances
Aller sur le site Web du bureau de conseil SODESE
Aller sur le site Web de l'Unité de Coordination du Programme National Foncier
Aller sur le site Web du Guest House Mutanga Nord
   
Cliquez dessus et visitez le site web de GAHAHE HILL'S HOTEL
 
     
Actualité leburundi.net | iwacu-burundi.org | burunditribune.com | burundirealite.org | burunditransparence.org | burundi.news.free.fr | netpress.bi | burundi-info.com
Institutions publiques Gouvernement du Burundi | Présidence de la République | Assemblée Nationale | Sénat | Ministère de la Sécurité Publique | Ministère des Finances | Ministère de la Santé Publique | Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage | Police Nationale du Burundi | Institut National de Santé Publique
Société civile Ligue ITEKA  | OLUCOME | FORSC | OAG | CENAP | RBP+ | Kirundo avenir | FVS/AMADE Burundi | SWAA-Burundi | Iriba | OBP
Partis politiques CNDD-FDD | FNL | CDP | PALIPE-Agakiza | UPRONA
Diplomatie Ambassade des Etats Unis | Ambassade de la France
Système des N.U et ONGs BNUB | PNUD
Sociétés publiques et para-publiques Régie Nationale des Postes | Ocibu | Sosumo
Secteur privé SODESE | Tanganyikaexotic.com
Projets & Programmes CELON
Académie et Recherche Université du Burundi | Université Lumière | Université de Mwaro | Université Espoir d'Afrique | IDEC
Banques, Assurance et Microfinance BRB | IBB | BCB | SOCABU
Voyage et Tourisme SAGA PLAGE | BURUNDIACCESS.COM | Office National du Tourisme
Hôtels, Restaurants, Bars King’s Conference Centre | Top Hill Hotels | Hôtel Source du Nil | Hôtel Novotel | Hotel Club du Lac Tanganyika | Hotel Amahoro | Guest House Mutanga Nord
Téléphonie & Communication Africell
Musique et Culture John Chris | Femidejabat | Khadja Nin
Sport et Loisirs Vital’O FC | Judo Burundi | Havana Club Bujumbura | Bora Bora Bujumbura
Consultance et Commissionnaires aigle-immo.com
    Proposez-nous un site en précisant sa catégorie  

© LEBURUNDI.NET, Chaussée du P.L.Rwagasore, Galerie les Arcades N°14 - B.P. 6615 Bujumbura - Tél: 77837735 - 79918985 Mail: info@leburundi.net  
Conçu et Hébergé par PTN